NOËL…

Par défaut

 

Continuons notre réflexion sur les traditions. Aujourd’hui nous allons parler de Noël.

Alors plusieurs questions se posent : Que fêtons-nous ? D’où nous vient cette tradition ? Jésus est-il vraiment né à Noël ? Pourquoi le sapin ? Le père Noël existe-t-il ?

Je vous propose de développer chacun de ces points.

Que fetons-nous ? D’où nous vient cette tradition ?

Avant de fêter Noël, au I siècle avant JC, Rome célébrait le culte de Mithra, divinité perse de la lumière.
Le 25 décembre était alors le jour du solstice d’hiver, la naissance de la divinité Mithra le « soleil invaincu » où l’on sacrifiait un taureau en son honneur.

Pour la religion chrétienne, la fête de Noël n’existait pas; c’est à partir du II ème siècle, que l’Eglise recherche la date précise de la naissance du Christ pour laquelle les évangiles sont muets.
L’absence de document établissant la date de naissance de Jésus permit de laisser le champ libre à l’Eglise catholique pour choisir une date qui coïncide avec le solstice d’hiver pour contrer la fête païenne de la divinité Mithra..

Pour l’Eglise catholique qui cherchaient à convertir le plus grand nombre, il était important d’accorder à la période du solstice d’hiver, marquant une période de renouveau, une place prédominante dans le calendrier chrétien.

Donc, on peut constater que cette fête, dite « chrétienne », n’a été crée par l’église catholique que pour manipuler les peuples païens .

A partir de là, la question suivante ne se pose même plus. Mais répondons-y quand même :

Jésus est-il vraiment né à Noël ?

Géographiquement Jésus est né en Palestine.

Quand les bergers apprirent (par les anges) qu’un sauveur était né, ils étaient en train de faire paître les moutons. Il faut savoir qu’ils les emmenaient au pâturage vers le début du printemps et les ramenaient à la saison des pluies (début automne).

Il est dit dans la Bible que des bergers couchaient au champ, c’est une chose qui ne se produisait pas en décembre dans ces contrés.

Jésus serait donc né entre les mois de Mars et d’ Octobre.

Regardons maintenant l’origine de certains symboles, liés à cette fête :

Pourquoi le sapin ?

Entre 2000 et 1200 avant JC, on parlait déjà d’un arbre (L’épicéa, arbre de l’enfantement), le jour du 24 décembre, puisqu’on considérait ce jour comme la renaissance du soleil.  Les celtes avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l’épicéa fut celui du 24 décembre. Pour le rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé.

On raconte qu’un moine évangélisateur Allemand de la fin du VIIe siècle, Saint Boniface (né en 680), voulait convaincre les druides germains, des environs de Geismar, que le chêne n’était pas un arbre sacré. Il en fit donc abattre un. « En tombant, l’arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur son passage à l’exception d’un jeune sapin ».
A partir de là, la légende fait son oeuvre. Elle raconte que Saint Boniface a qualifié ce pur hasard de miracle, et déclaré dans sa même prédication : « Désormais, nous appellerons cet arbre, l’arbre de l’Enfant Jésus. »

Encore une fois le sapin de Noël est d’origine païenne et a été utilisé par l’église catholique pour manipuler. 

Le père Noël existe-t-il ?

Tout le monde sait que la réponse est non. Mais voyons d’abord son origine : Le Père Noël aurait pour origine Saint Nicolas. On retrouve dans sa représentation toute la symbolique de St Nicolas (barbe blanche, manteau rouge…).
Le père Noël voyage dans un traîneau tiré par des rennes, Saint Nicolas voyageait sur le dos d’un âne. Malgré la réforme protestante du XVIe siècle qui supprima la fête de St Nicolas dans des pays d’Europe, les Hollandais gardèrent leur Sinter Klaas (nom hollandais pour Saint Nicolas) et sa distribution de jouets.
Lorsqu’ils s’installèrent aux États-Unis, Sinter Klass devint Santa Claus. Santa Claus subit des transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en un Père Noël plus convivial.

En 1863 « Harper’s Illustrated weekly », le journal New-Yorkais, rêva Santa Claus d’un costume garni de fourrure blanche et portant un large ceinturon de cuir. Le dessinateur Thomas NAST en fut l’auteur.
Pendant près de 30 ans, Thomas NAST représenta, dans ce journal, Santa Claus ventru et jovial, à la barbe blanche et accompagné de rennes.

C’est en 1885 que l’illustrateur de ce journal dessina le parcours du Santa Claus qui va du pôle Nord aux Etats-Unis; sa résidence était ainsi officiellement établie …
Un an plus tard, l’écrivain Georges P. WEBSTER précisa que la manufacture de jouets ainsi que la maison du père Noël « étaient cachées dans la glace et la neige du Pôle Nord » confirmant par cette affirmation les dessins de NAST.

Puis se fut la grande firme américaine, Coca-Cola qui modernisa le Père-Noel en 1931, dans un but purement commercial. En effet cette boisson se buvant très fraîche, ne se vendait plus en hiver.

La firme Américaine a donc eu le génie de demander à Haddon SUNDBLOM de dessiner ce vieux bonhomme (dont la renommée grandissait la-bàs) en train de boire du Coca Cola pour reprendre des forces pendant la distribution de jouets. Ainsi les enfants seraient incités à en boire durant l’hiver.

Le dessinateur l’habilla aux couleurs de la célèbre bouteille de Coca Cola : rouge et blanc. Ce nouveau look et la renommée que lui valut la publicité, firent du vieux bonhomme le maître planétaire de la nuit magique, le Père Noël.

Il y eu bien quelques mouvements de protestation de la part des Catholiques contre cette envahissante popularité, la nuit du 24 au 25 décembre étant à l’origine celle de l’enfant Jésus. Certaines manifestations allèrent même jusqu’à brûler l’effigie du Père Noël, mais tout rentra dans l’ordre au fil du temps.

 Maintenant, qu’en pense Dieu?

Il est important de lui demander son avis puisqu’il est le principal intéressé .

Il ne nous a pas laissé ignorant puisqu’il nous a laissé Sa Parole, la Bible.

Jésus a dit : « Vous annulez for bien la parole de Dieu au profit de votre tradition. »

Combien fêtent ce jour au nom de la tradition en y mettant un peu de Jésus puisqu’Il sera placé dans la crèche , sous la sapin

Laissons parler Dieu : « Écoutez la parole que l’Eternel vous adresse, maison d’Israel ! Ainsi parle l’Eternel : n’imitez pas la voie des nations, et ne craignez pas les signes du ciel, parce que les nations les craignent. Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt ; la main de l’ouvrier le travaille avec la hache ; on l’embellit avec de l’argent et de l’or, on le fixe avec des clous et des marteaux, pour qu’il ne branle pas. Ces dieux sont comme une colonne massive, et ils ne parlent point ; on les porte parce qu’il ne peuvent marcher. Ne les craignez pas car ils sauraient faire aucun mal, et ils sont incapables de faire du bien.

 On comprend là que cette tradition nous détourne de la vraie adoration qui lui est due .

Et puis, pensé à toutes les personnes malheureuses dans ces moments, juste à cause d’un mensonge !

Publicités

"

  1. Merci pour toutes ces explications, c’est très intéressant.
    Pour moi, cette période de fin d’année est surtout une période où nous prenons le temps de nous retrouver en famille ; c’est un réel bonheur pour moi de voir mes frères, belles soeurs, neveux, nièces et leur conjoints et enfants réunis avec nous le temps d’une journée. Personnellement, je laisse à chacun la libeté de ses croyances, l’essentiel étant de vivre ensemble dans la paix.
    Merci à toi, Anne-Gaëlle,
    Bises,
    Gaby

  2. Pingback: NOËL… « 3 soeurs et des idees

  3. Pingback: Réflexions sur Noël « 3 soeurs et des idees

  4. Pingback: Noël | 3 soeurs et des idees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s