Amazing Grace

Par défaut

Pour apprécier et saisir pleinement le sens et la valeur de ce chant, il faut revenir en arrière et faire un peu d’histoire :

C’est John Newton, un anglais qui a écrit cette chanson.

John Newton (1725–1807) était le capitaine d’un navire négrier. Le 10 mai 1748, sur le chemin du retour, au cours d’une tempête, il a connu une « grande délivrance ». Dans son journal il a écrit que le bateau risquait de couler. Après avoir survécu à cette tempête, il renonce au trafic d’esclaves, au point de devenir militant de la cause abolitionniste.

 Il consacra sa vie à la lutte contre l’esclavage, même une fois devenu aveugle. Il mourut en 1807 (date de l’abolition de la traite des esclaves en Grande-Bretagne, avec le soutien entre autres de William Wilberforce) et ne put voir s’exaucer le rêve de toute une vie : l’abolition de l’esclavage aux États-Unis d’Amérique en 1865.

John Newton a écrit cette chanson comme un hymne de rédemption, une louange, une reconnaissance à Dieu qui l’a racheté en effaçant tout ses péchés.

Grâce infinie,

Comme est doux le son

Qui sauva un misérable comme moi !

Il y eu un temps, j’étais perdu et maintenant il m’a retrouvé

J’étais aveugle, mais maintenant je vois

C’est cette grâce qui a enseigné mon coeur à la crainte

À cause de cette grâce, mes craintes sont soulagées

Comment précieuse cette grâce apparaît à l’heure où j’ai cru…

 

Mes chaînes ont disparu, j’ai été libéré…

Mon Dieu, mon Sauveur m’a racheté

Et comme une inondation de sa miséricorde, règne

Un amour éternel

Une grâce infinie.

 

Le Seigneur a promis d’être bon pour moi…

Sa parole sécurise mon espoir

Il sera mon bouclier et fera partie de moi

Tant que ma vie durera.

 

Mes chaînes ont disparu, j’ai été libéré…

Mon Dieu, mon Sauveur m’a racheté

Et comme une inondation de sa miséricorde, règne

Un amour éternel

Une grâce infinie.

 

La terre doit bientôt se dissoudre comme la neige

Le soleil interdit de briller

Mais Dieu, qui m’a appelé ici-bas

Sera à jamais mien

Sera à jamais mien

Tu seras toujours mien !

 

Cette version est chanté par Chris Tomlin, qui est d’ailleurs la bande originale du film retraçant la vie et le combat de William Wilberforce  (Amazing Grace).

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Amazing Grace, le film « 3 soeurs et des idees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s