ChocAmandes

Par défaut

Mes premiers petits pains viennois ! Je me suis dit qu’il fallait monter d’un cran, essayer quelque chose de plus difficile ! J’ai donc pris cette recette sur le fiable Pétrin (j’ai juste homis certains ingrédients comme la pâte fermentée -qui n’est pas obligatoire- et le rhum dans le glaçage) . Et en fait, j’ai découvert que faire des petits pains viennois (du moins avec cette recette), ce n’est pas bien difficile. Le truc, c’est qu’il faut un robot ménager type Kenwood ou une machine à pain pour faciliter le pétrissage de cette pâte molle et du temps…beaucoup de temps : approximativement 7h de début à la fin (env. 1h de préparation + 2h pour le premier levage + 15min env. pour la formation des petits pains + 2h à 2h 30 pour le second levage + 20min de cuisson par plaque (j’en avait 3) + 10min pour les finitions) !!! Mais ça vaut le coup !!!

Pour une vingtaine de ChocAmandes

pour la crème d’amandes
  • 65g de beurre ramolli (ou margarine)
  • 65g de sucre
  • 65g de poudre d’amandes
  • 1 gros oeuf
  • 1 cs de rhum ou qs extrait d’amandes amères ou de vanille
  • 1 cs de farine
pour la pâte viennoise
  • 500g de farine de gruau ou à défaut T45
  • 15g de levure de boulangerie fraîche ou 2 cc de levure sèche instantanée
  • 50g de sucre
  • 10g de sel
  • 200ml de lait tempéré ou tiède
  • 2 oeufs
  • 75g de beurre tempéré (ou margarine)
  • 150g de pépites de chocolat
pour le glaçage (optionnel)
  • qs de sucre glace
  • qs d’eau
  • amandes effilées torréfiées
Préparation de la crème d’amandes
 
Placer les morceaux de beurre ramolli dans un saladier moyen et le travailler à la cuillère en bois de manière à lui donner une consistance pommade.
Mélanger dans un bol ou sur une feuille de papier cuisson le sucre et la poudre d’amandes puis verser dans le saladier et mélanger à la cuillère pour incorporer le tant pour tant dans le beurre.
Ajouter l’oeuf, l’incorporer au mélange puis ajouter le rhum ou l’extrait d’amandes et la farine tamisée et mélanger pour obtenir une crème homogène.
Réserver au réfrigérateur.
 
Préparation de la pâte viennoise
 
Dans un saladier ou le bol du robot muni de la feuille, mélanger d’abord la farine et la levure sèche avant d’ajouter et de mélanger le sucre et le sel.
Creuser un puits: verser le lait (dans lequel la levure fraîche si vous l’utilisez aura été émiettée ou délayée), les oeufs fouettés grossièrement et la pâte fermentée coupée en petits morceaux.
Mélanger avec une cuillère en bois ou la feuille du robot jusqu’à ce que la farine soit bien amalgamée et qu’une boule de pâte commence à se former (rectifier avec du lait par petites quantités selon la consistance de la pâte qui à ce stade est plutôt ferme mais pas dure).
Ajouter le beurre par petits morceaux (remplacer la feuille du batteur par le crochet si vous utilisez un robot) en attendant que le premier soit bien incorporé avant d’ajouter le suivant. Continuer à pétrir après dernière addition jusqu’à ce que la pâte devienne bien homogène, lisse et élastique.
Incorporer la crème d’amandes en deux ou trois fois: la pâte va devenir collante et hétérogène, ajouter de la farine par très petites quantités juste assez pour décoller la pâte des parois et l’aider à reformer une boule souple et toujours légèrement collante au toucher.
Incorporer les pépites de chocolat froides en malaxant rapidement la pâte pour que la répartition soit bien homogène.
Placer la pâte en boule dans un grand saladier légèrement huilé, couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer 2h en rabattant la pâte au bout d’une heure.
Garnir 2 à 3 grandes plaques de cuisson selon la taille du four avec du papier sulfurisé.
Transvaser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Diviser en 20 morceaux de même poids (environ 70g) et façonner les morceaux en boule bien régulière. Déposer les boules de pâte au fur et à mesure du façonnage sur les plaques de cuisson garnies en veillant à les espacer d’au moins 5 cm.
Badigeonner les boules avec une dorure à l’oeuf (un oeuf battu avec 1 cc d’eau ou de lait ou de crème liquide) et conserver filmé le reste de dorure. Laisser gonfler à l’abri de la poussière et des courants d’air pendant 2h à 2h30 (voire plus si la température de la pièce est fraîche).
Préchauffer le four th. 6-7 (190°C). Badigeonner délicatement les chocamandes avec la dorure à l’oeuf puis enfourner une plaque à la fois au centre du four. Cuire environ 20 min ou le temps que les viennois soient bien dorés. Refroidir sur une grille.
Terminer en badigeonnant le glaçage (eau, sucre glace) et en collant des amandes éffilées torréfiées.

Au petit-déjeuner ou au goûter avec un chocolat-chaud et une clémentine, c’est un vrai régal !!!

Fiche recette imprimable Chocamandes

Anne-Gaelle

Publicités

"

    • Comme le montre plusieurs détails sur ce blog, nous ne fêtons pas Noël, donc nous n’observons pas les dimanches de l’avent, car comme nous le dit Jésus dans
      Marc 7.13, les traditions annulent la Parole de Dieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s