Avec qui me marierais-je ? 1

Par défaut

Cette saison de St-Valentin, m’inspire cette question :

Avec qui me marierais-je ?

C’est une question qui touche tout le monde : fille et garçon, croyants ou non-croyants. Pour certains elle devient importante et pour d’autres elle ne veut rien dire, comme passée de mode. ([…]dans les derniers temps certains, […], prescrivent de ne pas se marier.[…] 1 Timothée 2v.3)

Mais ce qui est certain, c’est qu’elle traverse chaque esprit, donnant raison à ce que Dieu a dit « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse 2 v.18) et « […] l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » (Genèse 2 v.24).

Nous allons explorer cette question en allant au devant de mots comme : amour, rencontre, fiançailles, mariage,…. . Nous allons confronter la pensée générale à la pensée de Dieu.

J’écris ici principalement pour les jeunes (en âge), enfants de Dieu qui désirent saisir Sa pensée et éviter des épreuves inutiles. Mais les personnes incroyantes pourront également trouver des réponses à leurs questions.

J’écris par rapport à mes convictions et mon vécu.

La rencontre : où et comment ?

 C’est la question que l’on pose souvent aux couples : « comment vous êtes-vous rencontrés ? » ; certaines histoires sont romantiques, d’autres plus drôles et d’autres encore avaient franchement mal débutées !

Et nous, jeunes célibataires, nous nous demandons quand notre tour arrivera, comment nous allons rencontrer notre « âme soeur ».

Dans l’opinion du monde, divers stratagèmes existent : pour certains, il faut « sortir », rencontrer du monde, fréquenter toutes les pistes de danses ou les « soirées branchées », faire des « essayages ».Pour d’autres, il faut avoir une tante, une voisine ou une amie, expertes dans l’entremise.

Pour d’autres encore -et c’est la grande nouvelle mode- il suffit de quelques clics sur internet pour dénicher le grand amour. Justement, en ce jour de St-Valentin, un sondage est paru sur ces sites de rencontres : ils se battent pour savoir lequel est le plus fiable. Nous les 3 soeurs, sommes inscrites auprès de Dieu le Père qui nous a réservé une aide semblable.

Et c’est là, la pensée de Dieu. Il nous fera rencontrer la bonne personne au bon moment et au bon endroit. Une personne qui nous conviendra parfaitement, malgré qu’elle ne réponde pas à nos critères de premier abord. En effet, prenez ces sites de rencontres : vous rentrez vos critères de sélection et vous rencontrez une personne identique à vous, celle que vous voyez dans vos rêves.

Mais je crois que ce n’est pas la pensée de Dieu ! Il assemblera deux personnes différentes. Et pourquoi ? C’est cela qui crée la complémentarité !

Pourtant, avant de rencontrer la bonne personne, nous devrons sans aucun doute faire face à divers(ses) prétendant(e)s. Mais à cet instant précis, où la personne vous dis que vous avez de beaux yeux, comment savoir si oui ou non, c’est LA personne ? Comment savoir, d’autant plus que vos sentiments se bousculent également à l’intérieur de vous ?

C’est peut-être le moment le plus dur, le plus cruel dans la vie sentimentale d’un chrétien. Il ne s’agirait pas de désobéir à Dieu !

Voici la seule question qui « résoudra » le problème posé : le (la) prétendant(e), est-il (elle) un(e) enfant de Dieu ? A-t-il (elle) prit un engagement de bonne conscience devant Dieu ? Confesse-t-il (elle) sa Foi ?

Si la réponse est non, ce n’est pas la bonne personne, même si vous avez des tas de points communs et que vous partagez l’horreur des bananes. Parce que Dieu l’a dit clairement dans sa Parole : « Ne vous mettez pas sous un joug disparate » (2 Corth. 16 v.14). Pourquoi ? Et bien, nous le savons nous aurons deux pères différents. Pour l’un sa vie s’articulera par rapport à sa Foi et pour l’autre par rapport aux choses de ce monde. Croyez moi par expérience sur je que j’ai vu, au début cela ne posera pas de problèmes, mais au fil des années ils s’accumuleront ! Et tout chrétien le sait, notre Foi gêne souvent ! (1 Jean 3v.10)

Si la réponse est oui, et bien….c’est peut-être le bon…Rendez-vous au chapitre suivant !

Anne-Gaelle

Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s