Archives de Tag: fete

La Saga des Tabliers – 1

Par défaut

Pour la troisième année consécutive, dans le cadre de mon travail, j’organise (avec l’aide de mes parents et mes sœurs) une fête qui rassemble tous les enfants que je garde. Cette année le thème était « Cuisine Multicolore ». L’après-midi était consacré à la préparation, avec les enfants, d’un buffet que les parents ont dégusté le soir. Pas moins d’une trentaine de personnes était réunie et ce fut une très belle fête !

PicMonkey Collage 4

Et comme chaque année, les enfants repartent avec un cadeaux. Thème oblige, cette année ils ont reçu un tablier personnalisé confectionné à 4 mains par Lauraline et moi-même.

Présentation de deux d’entre eux (il y en a 13 !) dans cet article :

Tablier Chat et son poisson

PicMonkey Collage 1

Tablier Chemise en jean’s et nœud-pap.

PicMonkey Collage 2

Les prochains au prochain épisode…

Anne-Gaelle

Publicités

Noël

Par défaut

Noel…. C’est à nouveau d’actualité.

Vous pouvez retrouver ICI l’article sur les origines de cette fete .

Cette année, nous aimerions partager avec vous quelques nouvelles réflexions sur le sujet.

Le petit Jésus...

Le petit Jésus…

Jésus à l’honneur ?

Même  si nous savons que Jésus n’est pas né le 25 décembre, il s’agirait tout de même d’une fête en son honneur.

Combien de temps, combien de place a-t-il réellement en ce mois de décembre dans nos vies ? Plus qu’au mois de novembre ?

Est-ce à Jésus que nous pensons en choisissant cadeaux, menus, tenues de soirées, nappes et décorations ?  Lui donnons-nous réellement une place dans notre quotidien ?

Et si nous lui donnons une place, quelle est cette place ? Une place de roue de secours, cachée dans le coffre que nous sortons en cas de besoin ? Une place de passager arrière, auquel nous ‘débitons’ parfois nos ‘impressions’, soucis, etc,  et que soudain nous ‘oublions’ ne le voyant pas ? Une place de passager avant, auquel nous demandons parfois son avis , la place de ‘l’ami sympathique’ ?

Une fête de famille ?

Il serait intéressant de connaître le pourcentage de personnes pour qui Noel est réellement une fête : soit, un moment de réjouissance, de partage, d’insouciance, de lâcher-prise… Il serait certainement inférieur à la moitié…

Noel ressemble plus à une tradition qu’il faut absolument observer……

Combien de personnes subiront un stress important à cette période, parce que :

– Il faut faire des cadeaux, des beaux, qui ne déçoivent pas, qu’on ait des moyens financiers ou pas…

–  Pour qu’aucun conflit n’éclate, il va falloir faire de grands efforts, subir certain repas de famille…

– Pour éviter tout jugement, la maison qui reçoit, devra être rutilante du sol au plafond, le repas parfait…

– Etre seul dans ces moments est encore plus dur que le reste de l’année…

Combien de personnes seront tristes, durant cette période ??

Où est la liberté, la joie ??

Source dessin : Alain Auderset

Source texte « Jésus à l’honneur » : Béréenne attitude

Halloween…

Par défaut

Comme chaque année, la fin octobre rime avec halloween.

Vous pouvez retrouver l’article que nous avions fait il y a trois ans, ici. Il est toujours d’actualité, mais de nouvelles réflexions s’imposent :

Ce jour là, on peut s’amuser du morbide, des squelettes, des vampires, de la mort, du sang… des « valeurs » qui, tout au long de l’année sont combattues.

Et pour cause :

* Qui s’amuse d’etre confronté à la mort ?

* Qui s’amuse de la violence qui fait couler le sang ?

* Cette « fête », avec ses rites, qui miment la mort, nous prépare-t-elle à affronter la mort réelle ?

Réflexions sur Noël

Par défaut

C’est à nouveau d’actualité….réfléchissons…. !

NOËL…

Aujourd’hui nous allons parler de Noël.

Alors plusieurs questions se posent : Que fêtons-nous ? D’où nous vient cette tradition ? Jésus est-il vraiment né à Noël ? Pourquoi le sapin ? Le père Noël existe-t-il ?

Je vous propose de développer chacun de ces points. —> Lire la suite

Ma lettre au Père Noël, par Didier Millote

22 décembre 2010

Cher petit Papa Noël,

Je t’aime pas. En fait, non, je veux pas dire ça, je ne sais pas, mais je préfère Jésus à toi. Toi, je te connais pas, alors que Jésus je le connais. Toi, tu ne viens chez moi qu’un jour par an, c’est nul. Jésus, lui, il vient chez moi tous les jours. Jésus, je sais qui il est, c’est le fils de Dieu, mais toi tu es qui ? Jésus, je sais d’où il vient, du ciel, là où il y a Dieu et les anges, et où tout est beau et merveilleux, là où on ne pleure plus jamais, là où les gens s’aiment pour de vrai, pas comme ici. Mais, toi, tu viens d’où ? —> Lire la suite

Réflexions sur Noël

Par défaut

C’est à nouveau d’actualité….réfléchissons…. !

NOËL…

Aujourd’hui nous allons parler de Noël.

Alors plusieurs questions se posent : Que fêtons-nous ? D’où nous vient cette tradition ? Jésus est-il vraiment né à Noël ? Pourquoi le sapin ? Le père Noël existe-t-il ?

Je vous propose de développer chacun de ces points. —> Lire la suite

Ma lettre au Père Noël, par Didier Millote

22 décembre 2010

Cher petit Papa Noël,

Je t’aime pas. En fait, non, je veux pas dire ça, je ne sais pas, mais je préfère Jésus à toi. Toi, je te connais pas, alors que Jésus je le connais. Toi, tu ne viens chez moi qu’un jour par an, c’est nul. Jésus, lui, il vient chez moi tous les jours. Jésus, je sais qui il est, c’est le fils de Dieu, mais toi tu es qui ? Jésus, je sais d’où il vient, du ciel, là où il y a Dieu et les anges, et où tout est beau et merveilleux, là où on ne pleure plus jamais, là où les gens s’aiment pour de vrai, pas comme ici. Mais, toi, tu viens d’où ? —> Lire la suite

HALLOWEEN

Par défaut

Hallowen, késako ?  Voici une réflexion sur cette « fête ».

  • Un peu d’histoire…

300 ans avant J.-C., une société secrète de prêtres tenait sous son emprise le monde Celte. Chaque année, le 31 octobre, ceux-ci célébraient en l’honneur de leur divinité païenne Sambain un festival de la mort. Ces prêtres se déplaçant de maison en maison, réclamaient des offrandres pour leur dieu et exigeaient parfois des sacrifices humains ! En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison, d’où le « Trick or Treat » : malédiction ou présent ; pour être plus clair : une offrande sinon malédiction !

Pour éclairer leur chemin, ces prêtres portaient des navets évidés et découpés en forme de visage où brulaient une bougie faite avec de la graisse humaine des sacrifices précédents. Ces navets représentaient l’esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces.

Cette croyance celte a pris racine en Irlande et lorsque, poussés par une famine terrible, des milliers d’Irlandais sont partis chercher fortune en Amérique, ils ont emporté avec eux certaines de leurs coutumes dont la fête des morts. C’est également à cette époque (18è-19è siècles), une fois arrivée aux Etats-Unis, qu’une nouvelle légende, plus moderne, à remplacée les navets par les citrouilles : Un brave homme, Jack O’Lantern, au moment de sa mort, aurait été refusé au Paradis et le diable lui aurait aussi fermé la porte de l’Enfer, tout en lui donnant, pour le consoler, une petite flamme tiréé des fournaises ardentes dont il est le gardien. Dès lors, Jack erre, cherchant son chemin. Pour éclairer celui-ci, il aurait creusé un navet pour y placer sa flamme et en faire une espèce de lanterne.

Le mot Hallowen vient de « All Hallow’s Eve », littéralement « Veille de tout les saints ». C’est l’église catholique d’Angleterre des premiers temps qui, comme en d’autres lieux et à d’autres occasions, a cherché à gommer les fêtes païenne en les christianisant, au moins un peu. Mais la tradition païenne n’a pas été otée définitivement des esprits.

Il faut ajouter que le 31 octobre est le Nouvel An des devins et sorcières. Aujourd’hui dans le monde entier, Hallowen est la fête la plus importante de l’année pour les satanistes. Pour eux, c’est le commencement de tout ce qui est « cold, dark and dead » : froid, sombre et mort. De nos jours encore, on sait que les satanistes pratiquent des sacrifices humains cette nuit-là.

  • Halloween, une fête bon enfant ?

Je crois qu’après avoir pris connaissance de l’origine, on peut facilement répondre non à cette question. Quand vous envoyez vos enfants faire du « Trick or Treat » et réclamer des bonbons de maison en maison ou quand vous « célébrez » Hallowen, cela parait inoffensif et amusant, mais n’êtes-vous pas en train de vous associer, sans en être conscients à un bien sombre et funeste rituel ? Jouer au fantôme ou à la sorcière passe pour un simple jeu, cachant ainsi le vrai danger des pratiques occultes impliquées dans cette « fête ».

  • Oser le vérité !

Il est dommage que nous soyons obligés de passer par ces substituts et par ces subterfuges lorsque la vérité est nettement plus simple que ces étranges fictions frissons. Dieu lui-même déclare dans sa Parole :

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité… » (Deutéronome 30 v.19).

La véritable audace, dès lors, c’est lire la Bible ! C’est à vous de choisir : oserez-vous ?

3 Soeurs et des Idées

Inspiration : Diverses sources